Avocat en droit de la musique : Me Jean-louis LAGARDE

Avocat en droit de la musique : la Sonorisation d’une publicité digitale

Avocat en droit de la musique : Maître Jean-louis LAGARDE a remporté avec succès cette affaire portant sur les droits de synchronisation d’une oeuvre musicale. Une société de production a été informée que la version française de la chanson « tu veux ou tu veux pas » avait été synchronisée dans une publicité digitale sur le site Internet d’une société française ainsi que sur Youtube.

Droit moral sur une oeuvre musicale et absence d’intérêt à agir

En vertu des articles 31 et 32 du code de procédure civile, l’action judiciaire est ouverte à tous ceux qui ont un intérêt légitime au succès ou au rejet d’une prétention, sous réserve des cas dans lesquels la loi attribue le droit d’agir aux seules personnes qu’elle qualifie pour élever ou combattre une prétention, ou pour défendre un intérêt déterminé, toute prétention émise par ou contre une personne dépourvue du droit d’agir étant irrecevable. En l’espèce, la société se prévalait d’une atteinte portée au droit de synchronisation sur l’oeuvre musicale dont elle serait cessionnaire en vertu d’un contrat de sous édition, qui l’investirait de la mission de veiller au respect du droit moral des auteurs. Le contrat stipulait notamment « qu’elle est en droit de réclamer et de percevoir cent % de tous les droits de synchronisation sur les territoires [dont la France] sous réserve que, s’agissant des publicités commerciales ou des films, et lorsque cela est possible, s’agissant des télédiffusions télévisuelles, le sous éditeur sollicite l’autorisation préalable écrite de l’éditeur original ».

La société a fondé ses demandes de manière aussi imprécise que contradictoire tant sur le “livre 1er du code de la propriété intellectuelle” que sur l’article 1382 du code civil, tout en expliquant dans le corps de ses écritures que ce droit de synchronisation constitue une “prérogative du droit moral“.

Or, aux termes de l’article L.121-1 du code de la propriété intellectuelle, le droit moral, attaché à la personne de l’auteur est inaliénable et le sous-éditeur ne peut, en se prétendant investi par contrat de la mission de “veiller au respect du droit moral des auteurs” s’en prévaloir pour s’opposer à une exploitation de l’oeuvre musicale, quelle qu’elle soit. Dès lors, les demandes de la société, exclusivement fondée sur le droit moral des auteurs de l’oeuvre musicale “tu veux ou tu veux pas”, ont été jugées intégralement irrecevables par application de l’article 31 et 32 du code de procédure civile.

Droit de reproduction et droit de synchronisation des oeuvres musicales

Aux termes des articles L122-1, L122-2 et L.122-3 du code de la propriété intellectuelle, le droit d’exploitation appartenant à l’auteur comprend uniquement le droit de représentation, défini comme la communication de l’oeuvre au public par un procédé quelconque, et le droit de reproduction, consistant dans la fixation matérielle de l’oeuvre par tous procédés qui permettent de la communiquer au public d’une manière indirecte.

Ainsi, le “droit de synchronisation” ne jouit en tant que tel d’aucune existence légale et ne saurait se distinguer du droit de reproduction dont il relève. Si une violation du droit de reproduction dont l’éditeur est cessionnaire, peut néanmoins être constituée par l’incorporation sans son autorisation de l’oeuvre musicale dans un filin à caractère publicitaire, encore est-il nécessaire d’établir que cette sonorisation a été effectuée en vue de sa communication au public. Il appartient au demandeur de démontrer la communication au public du film publicitaire synchronisé sans autorisation.

[toggles class=”yourcustomclass”]

[toggle title=”Alerte jurisprudence sur ce thème” class=”in”]

Créer une alerte Jurisprudence (par email) sur ce thème, la confidentialité de votre email est garantie

[/toggle]

[toggle title=”Modèles de Contrats sur ce thème”]

Téléchargez vos Modèles de contrats professionnels sur Uplex. Les mises à jour et l’archivage sécurisé sur le Cloud Contrat MyUplex sont offerts. Sur ce thème : Contrat de coproduction de Vidéoclip Contrat de commande de Musique de Film Contrat de captation de Concert

[/toggle]

[toggle title=”Vous êtes Avocat ?” class=”in”]

Vous êtes Avocat ? Quel que soit votre domaine d’intervention, référencez vos affaires remportées et diffusez vos communiqués de presse corporate sur Lexsider : votre visibilité est garantie et vos futurs clients pourront vous contacter directement.

[/toggle]

[/toggles]

Abonnez-vous ici à Mesformalitéslégales.fr pour accéder à + 3 000 modèles de contrats, lettres types et formulaires légaux et administratifs. 

0890 32 63 01

Service 0,80 €/min + prix appel

Vos formalités légales par thématiques