Contrat de Barman

Contrat de Barman à télécharger. L’emploi de Barman peut être pourvu en Extra au sens de la Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997. Les missions du Barman sont complètes et techniques, il peut par exemple être amené à la créer de nouvelles boissons, élaborer des fiches techniques, réaliser toutes sortes de cocktails et boissons diverses à la demande.

Login to view price

Description de ce document juridique

Contrat de Barman à télécharger. L’emploi de Barman peut être pourvu en Extra au sens de la Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997. Les missions du Barman sont complètes et techniques, il peut par exemple être amené à la créer de nouvelles boissons, élaborer des fiches techniques, réaliser toutes sortes de cocktails et boissons diverses à la demande. Le Salarié doit disposer de nombreuses compétences et notamment :

  • Adapter le rythme de son activité à la variabilité des flux
  • Adapter son comportement et son langage à la diversité des clients
  • Appliquer les réglementations en vigueur sur la consommation d’alcool
  • Assurer la facturation et l’encaissement sans dysfonctionnement
  • Assurer la fluidité du service
  • Faire preuve de créativité
  • Faire preuve de mémoire visuelle
  • Innover et proposer de nouveaux produits
  • Organiser la répartition des tâches entre les membres du personnel (éventuellement)
  • Organiser son poste de travail
  • Suivre un process de fabrication à partir de données quantitatives et qualitatives
  • Utiliser des ressources organoleptiques (odorat et goût)
  • Compétences relationnelles et comportementales
  • Accueillir en personnalisant la relation clients
  • Créer une ambiance conviviale en fonction de l’image et de la culture de l’entreprise
  • Créer une relation de confiance
  • Renvoyer par son comportement et sa présentation générale, une image positive et adaptée de l’établissement et du métier
  • Savoir alerter ou traiter en direct avec diplomatie tout évènement indésirable
  • Travailler en concertation et complémentarité avec l’ensemble du personnel
  • ….

Statut du Barman en Extra

Conformément à l’article L1242-2 du Code du travail, un contrat de travail à durée déterminée peut être conclu pour les emplois à caractère saisonnier ou pour lesquels, dans certains secteurs d’activité définis par décret ou par convention ou accord collectif de travail étendu, il est d’usage constant de ne pas recourir au contrat de travail à durée indéterminée en raison de la nature de l’activité exercée et du caractère par nature temporaire de ces emplois.

La restauration est l’un des secteurs (cités par le Code du travail) autorisé à recourir aux CDD d’usage (Contrat d’Extra) au même titre que d’autres secteurs d’activités tels que l’Audiovisuel, la Production musicale, les Exploitations forestières, la réparation navale, le déménagement, les centres de loisirs et de vacances etc.

La Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997

En application de la Convention collective HCR, tout contrat de travail (CDI ou CDD) doit être remis au Salarié au plus tard dans les 48 heures de son embauche. Doivent obligatoirement figurer dans le contrat de travail, entre autres, les mentions suivantes :

– référence aux textes conventionnels et accords d’entreprise et règlement intérieur quand il existe ;

immatriculation, nom, identité juridique de l’entreprise, siège social ;

– lieu de travail (à défaut, indication du lieu de travail fixe ou prédominant, le principe que le travailleur est occupé à divers endroits) ;

– fonction, statut, nature de l’emploi, niveau et échelon de la grille de classifications ;

– rémunération au fixe ou au pourcentage sur le HT ou le TTC en indiquant le taux du pourcentage et le minimum garanti ;

….

Et lorsqu’il s’agit d’un contrat à durée déterminée comme pour le Contrat de Barman, celui-ci précise notamment :

– lorsqu’il s’agit d’un remplacement, le nom et la qualification du salarié remplacé ;

– lorsqu’il comporte un terme précis, la date d’échéance du terme et le cas échéant une clause de renouvellement ;

– lorsqu’il ne comporte pas de terme précis, la durée minimale pour laquelle il est conclu ;

– la désignation du poste de travail, et le cas échéant si celui-ci figure sur la liste des postes à risques au sens de l’article L. 231-3-1 du code du travail …